Forteresse de La Mota à Alcalá la Real

Cette belle forteresse était un lieu stratégique pour la défense de Grenade à la fois pour les musulmans et les chrétiens.

Au 8ème siècle, les Banu, une tribu originaire du Yémen, y installèrent un poste militaire appelé Qal’at, un nom que les chrétiens ont converti à Alcalá. En 1341, Alfonso XI conquit définitivement la forteresse et depuis lors, et jusqu’à la conquête de Grenade en 1492, elle était la frontière entre le territoire chrétien et musulman. Vous pouvez voir de nombreuses tours de guet dans la région et par temps clair, vous pouvez également voir la forteresse de Moclín au loin.

Nous vous recommandons une visite de la forteresse de La Mota car les bâtiments ont été méticuleusement restaurés. Toute la zone de fouille de l’ancienne ville maure avec sa mosquée, son marché, etc. est impressionnante et mérite le détour. L’église abbatiale d’Alcalá la Real, avec son emplacement central dans la forteresse, est particulièrement intéressante. Son incendie par les Français en 1812 provoqua son abandon et son utilisation comme cimetière. Aujourd’hui, vous pouvez marcher sur un sol en verre au-dessus des sépultures !